Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2017

Jeunesse et Patrimoine - Grand Lyon

https://www.grandlyon.com/fileadmin/user_upload/jep/pdf/j...

 

Venez-voir tourner la terre : le pendule de Foucault - Lyon 7ème Jean Bernard Léon Foucault avait lancé cette invitation en 1851, au moment de l’installation de son célèbre pendule dans la nef du Panthéon. L’ENS Lyon lance la même invitation avec peut-être un objet connecté en plus... Aller à la rencontre des jeunes compagnons au CFA - Lyon 3ème Le campus pro, situé à l’emplacement des anciennes usines Berliet, abrite le centre de formation des compagnons. Ceux-ci présentent leurs savoir-faire dans les métiers du bâtiment, dans le cadre d’ateliers participatifs et à travers l’exposition de leurs travaux d’application. Vlan ! 77 ans de BD à Lyon et en région - Lyon 3ème La Bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu, met en lumière le rôle de premier plan joué par Lyon depuis près de 80 ans dans l’histoire et l’évolution de la bande dessinée. L’exposition dévoile cette histoire riche et colorée à travers illustrations, publications, documents originaux et objets issus des nombreux éditeurs de bande dessinée qui se sont succédés depuis l’armistice de 1940 jusqu’à nos jours. Visiter le quartier Tony Garnier en mode hippie - Lyon 8ème À l’initiative du Musée Tony Garnier, en compagnie d’un guide fantaisiste, le quartier Tony Garnier se dévoile sous forme d’une heureuse immersion qui évoque les idéaux de l’époque hippie. Jouer aux sapeurs-pompiers avec des professionnels - Vaulx-en-Velin Dès 8 ans, les enfants pourront gravir les échelons de la grande échelle des pompiers, tandis que les plus petits, à partir de 3 ans, apprendront à utiliser la pompe à bras. Une section de jeunes sapeurs-pompiers ravira ce jeune public en efectuant quelques démonstrations de manœuvres. Plonger dans le plus grand réseau de trains miniatures de l’agglomération – La Mulatière Les membres du Chemin de Fer Privé de la Mulatière inviteront à découvrir 300 m de réseau de trains miniatures et de reconstitution des anciens quartiers et gares de Lyon, installés sur 70 m2 et transmettront leur passion aux visiteurs. Retourner à l’école le temps d’un week-end De nombreuses écoles, collèges et lycées de l’agglomération ouvriront leurs portes au public pour révéler leur histoire, mettre en lumière leur architecture et parfois leurs trésors, sous forme de parcours guidés et d’expositions. Dans certains d’entre eux, à l’image du collège de la Tourette (Lyon 4ème) et du lycée du Parc (Lyon 6ème), les élèves deviendront guides d’un jour. Découvrir l’agglomération vue de l’eau En embarquant à bord d’une péniche, le visiteur découvre avec un regard insolite les paysages urbains et le patrimoine naturel de l’agglomération au fl de la Saône et du Rhône. Entre croisière commentée sur le thème de l’environnement et de la préservation de la ressource en eau, découverte du patrimoine architectural des bords de Saône ou des édifces contemporains de La Confuence, chacun trouvera son parcours de prédilection. Balades fuviales organisées à l’initiative des Péniches du Val de Rhône. Visiter les Docks de Lyon et le Port de Lyon au cours d’une croisière d’exception (Lyon 2ème et Lyon 7ème) Cette balade d’une heure nous invite tout d’abord à contempler depuis la Saône les Docks de Lyon, véritable vitrine architecturale du quartier de La Confuence, avec les bâtiments réhabilités ou conçus par Jakob & Mac Farlane, Wilmotte & Associés, Odile Decq ou encore Rudy Ricciotti. Une fois sur le Rhône, nous pénétrons dans le Port de Lyon, infrastructure multimodale au sein de laquelle transitent chaque année plus de 12 millions de tonnes de marchandises et qui approvisionne la métropole lyonnaise en hydrocarbures, matériaux de construction, sels de déneigement et produits manufacturés. Ces crosières sont organisées par les VNF et la CNR. S’immerger à l’ile Barbe (Lyon 9ème) Pour sensibiliser le public aux risques d’inondation, la compagnie Louxor spectacle investit l’Ile Barbe et la Saône avec diférentes installations éphémères sur le thème de l’eau. A la nuit tombée, les visiteurs vont pouvoir contempler notamment des images de monuments urbains projetées sur un gigantesque écran d’eau, découvrir une maison engloutie, une œuvre de street painting en trompe-l’œil, des photos d’inondations à travers le monde. Un dispositif immersif les invitera également à écouter la propagation du son dans l’eau. Et qui sait, au cours de la soirée, un mystérieux mammifère marin émergera-t-il des profondeurs de la Saône ? Focus sur une sélection de temps forts Trier ses objets et s’amuser à bord du River Tri (Lyon 5ème) Cette barge de 50 m de long, unique déchèterie fuviale en Europe, s’amarre chaque samedi quai Fulchiron pour collecter les déchets ménagers des habitants, avant de rejoindre le port de Lyon. Le River Tri accueillera les visiteurs autour de diférentes animations culinaires et artistiques. Évoluer au fl de l’eau, entre Charly, Vernaison et Irigny Les 3 communes organisent un parcours avec l’eau pour fl d’Ariane, dans toutes ses composantes et représentations : le public pourra entre autres visiter les diférentes installations hydrauliques du domaine Melchior Philibert datant de la Renaissance, découvrir une exposition sur le thème de l’eau et assister à une lecture de contes autour des Boîtes à Lire. Marcher de la Part Dieu à Saint-Exupéry avec Komplex Kapharnaum Le public est entraîné dans un parcours en plusieurs étapes le long du tram T3 qui se déroulera sur 5 jours, du 13 au 17 septembre. Chacun pourra rejoindre à tout moment cette aventure atypique. Scénarisée à partir d’une histoire vraie, celle-ci sera jalonnée de surgissements de comédiens, afabulateurs et autres artistes décalés, d’interventions multimédias dans le tram T3, d’ateliers participatifs et animations en lien avec les structures locales, d’installations artistiques… Comprendre le grand cycle de l’eau à la station d’épuration de Pierre Bénite Un parcours pédagogique présente les étapes du traitement des eaux usées avant leur rejet au milieu naturel. Découvrir une cave à neige, ancêtre du frigo (Sathonay) Bien avant l’invention du réfrigérateur, on fabriquait du froid en stockant la neige dans une cave à neige, à l’image de la sphère ronde de 33 m3 qui se trouve à Sathonay. Damée, la neige se transformait en glace et pouvait se conserver pendant un an. Visiter l’usine des eaux de Saint-Clair (Caluire) Des visites et animations sur le thème de l’eau seront proposées sur ce site industriel qui alimentait en eau la Ville de Lyon depuis 1856 et qui possède l’impressionnante pompe de Cornouailles, classée monument historique, ainsi qu’un bassin souterrain de 1600 m2 de superfcie. Cressonnière de Vaise : explorer la dernière zone humide de Lyon (Lyon 9ème) Cette cressonnière est devenue, depuis l’abandon de son exploitation, une zone humide à la richesse foristique et faunistique unique à Lyon. Les visiteurs, en compagnie d’un naturaliste, se promèneront entre prairies, bassins aquatiques et boisements. Jeunesse et Patrimoine © Laurence Danière / Métropole de Lyon © Tierry Fournier / Métropole de Lyon Inédits et insolites 2017 La 34ème édition des Journées Européennes du Patrimoine se déroulera les 16 et 17 septembre. Le Ministère de la Culture et de la Communication a souhaité cette année placer la jeunesse au cœur de l’événement, un objectif que la Métropole de Lyon partage pleinement. Le patrimoine constitue un bien commun à partager et à transmettre, à découvrir dès le plus jeune âge. A l’occasion des 25 ans de la loi sur l’eau du 3 janvier 1992, la Métropole de Lyon propose également de décliner la programmation des Journées Européennes du Patrimoine sur le thème de l’eau. La préservation de la ressource en eau constitue l’un des enjeux majeurs pour la survie de notre planète. Et si l’eau constitue en tant que tel un patrimoine, les usages qu’en ont fait les hommes ont donné naissance à une multitude d’objets remarquables. Du fait de sa situation géographique et de son histoire, l’agglomération lyonnaise compte sur son territoire une grande diversité de patrimoines, naturels, archéologiques, bâtis, industriels, muséographiques, artistiques et immatériels susceptibles d’être mis en valeur. Ces patrimoines témoignent des usages de l’eau dans l’alimentation et la santé, avec les diférents systèmes d’approvisionnement, d’adduction et de stockage de l’eau, les équipements dédiés à l’hygiène, et dans l’industrie, l’énergie et les transports, avec les machines, les installations hydro- électriques, les ouvrages d’arts et aménagements urbains. Informations pratiques à partir du 1er septembre via : - www.grandlyon.com/jep accessible aussi sur les téléphones mobiles. - Le programme papier disponible dans toutes les mairies de l’agglomération, à la DRAC, à l’Ofce de Tourisme du Grand Lyon, dans les sites participants à la manifestation. - Le point information Place Bellecour, face au Pavillon de l’Ofce du Tourisme, du mardi 12 au dimanche 17 septembre de 9 h 00 à 18 h 00. - Par téléphone Lyon en direct 04 72 10 30 30 L’usage de l’eau est également lié aux loisirs, à l’éducation et à la citoyenneté, avec les sports nautiques mais également les activités en faveur de la protection de l’environnement. Enfn, l’eau fait partie intégrante de l’imaginaire et de la mémoire collective, et s’exprime notamment à travers la création artistique. Cette année encore, les Journées Européennes du Patrimoine ofrent aussi l’opportunité d’accéder librement aux nombreux lieux institutionnels et religieux, musées, bibliothèques, archives, sites industriels, espaces publics qui constituent le patrimoine de l’agglomération. Visites guidées, expositions, ateliers, conférences, jeux de piste, balades à pied, à vélo ou en péniche sont autant de moyen de le découvrir. Les Journées Européennes du Patrimoine dans la Métropole de Lyon mobilisent 550 conseils de quartier, associations, propriétaires privés, entreprises, artisans ou services culturels qui proposent un programme de 700 animations dans 400 sites répartis sur l’ensemble du territoire.. >> Pré-programme Contact presse : Agence Géraldine Musnier Laurène Sorba : laurene@agencegeraldinemusnier.com 04 78 91 12 39 Mathilde Virat : mathilde@agencegeraldinemusnier.com 04 78 91 19 75 Déguster la première fournée du pain du fort - Feyzin La boulangerie du Fort de Feyzin sera remise en état de fonctionnement, et c’est la boulangerie Dallery qui aura l’honneur de produire la première fournée du pain du fort, que les visiteurs pourront acheter sur place. Entrer dans l’atelier d’une costumière - La Mulatière Après avoir travaillé dans les grandes maisons de couture, Elisabeth Berthon a créé sa grife à Paris ’’Lola Bastille“ et a habillé notamment les artistes Brigitte Fontaine et Jacques Higelin. Elle se consacre désormais aux techniques du feutre, utilisant des colorants naturels pour ses pièces uniques et même des éléments naturels pour réaliser des imprimés sur soie. Elisabeth Berthon ouvre les portes de son atelier pour partager son savoir-faire avec le public. Écouter les murmures des fontaines de Lyon Écouter la Naïade du parc de la Tête d’Or. Entendre l’histoire de la fontaine Maréchal Lyautey. Découvrir le caractère bien trempé de Marianne Garonne place des Terreaux. Se laisser bercer par le Rhône et la Saône place des Cordeliers. Espionner le bavardage des sirènes de la fontaine des Jacobins. Pour écouter le murmure des statues, il suft de télécharger gratuitement l’application izi.TRAVEL, et de sélectionner «le Murmure des Statues au fl de l’eau». Pour suivre ce parcours conçu par le collectif Space Opéra, les visiteurs se muniront de leurs écouteurs et de la carte de parcours des «Murmures au fl de l’eau» à récupérer auprès des animateurs de la visite reconnaissables à leur combinaison bleue. Aller à la poursuite de l’infniment petit à l’ENS - Lyon 7ème La chimie s’intéresse aux atomes et molécules, des objets qui sont 1 000 à 10 000 fois plus petits que ce que l’on peut voir avec un microscope. Une visite organisée dans leurs locaux permettra de voir comment les chercheurs font pour observer et comprendre de si petits objets. Pénétrer dans le poste d’aiguillage de Lyon Perrache – Lyon 2ème Ouvert au public pour la première fois, ce poste d’aiguillage a été mis en service en 1933 par la compagnie Paris-Lyon-Méditerranée. Il est à l’époque d’une grande modernité. Modernisé dans les années 1950 et désafecté en 2016, il est un conservatoire des techniques de la première moitié du XX° siècle en même temps qu’un élégant bâtiment Art-Déco. Découvrir l’oeuvre du peintre Jean Couty - Lyon 9ème Le musée Jean Couty, inauguré en mars 2017 dans le quartier de Saint Rambert ofre un cadre d’exception à l’œuvre de Jean Couty, (1907-1991) grande fgure de la peinture lyonnaise et française du XXe siècle. 16 et 17 septembre Des visites du Vieux Lyon accessibles aux diférents types de handicap. La Renaissance du Vieux-Lyon, en partenariat avec le CARPA, propose 4 visites du quartier, spécialement conçues pour les personnes en situation de handicap. Ces parcours guidés sont respectivement adaptés pour des personnes en situation de handicap mental, visuel, auditif et moteur. >> >> >> >> >> >> © Tierry Fournier / Métropole de Lyon

 

 

 

 

 

13:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.